Jacques Balmat, héros du mont Blanc

Ce jour-là, le 8 août 1786, la tension est grande. Le souffle court, quelques Chamoniards observent à la lunette deux petits points qui bougent vers le sommet de la grande « Taupinière ».
Le guide Jacques Balmat et le docteur Paccard. Un paysan et un bourgeois qui, après deux jours d’une grimpée harassante, foulent enfin le sommet du mont Blanc ! Chamonix est en liesse, l’Europe le saura.
Après sa victoire, Balmat dirigera l’ascension du savant genevois Horace-Bénedict de Saussure. Ce qui fera dire à Alexandre Dumas que « le courage avait précédé la science ». Toutes les célébrités voudront approcher le fameux « père Mont-Blanc », écrivains — Chateaubriand, Hugo, Dumas, Nodier, Gautier… Et scientifiques — Dolomieu, Cordier, Brochant… Chacun, à sa manière, a écrit sa légende !
Mais notre coureur de pierres et de glaciers n’a qu’une passion : la montagne et ce qu’elle recèle. Balmat cherche un filon, il veut trouver de l’or… Il mourra en montagne, derrière ses chimères.
Qui était vraiment Jacques Balmat ? Guide génial ou paysan vénal ? L’Histoire ne dit pas tout, mais le lecteur embarqué dans l’aventure aura son idée.

Plus d’infos


ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.