Jean-Louis Etienne: un parfum d’Arctique au pied du Mont-Blanc

Jean-Louis Etienne, aventurier des pôles, a déclenché jeudi, au pied du Mont-Blanc et dans la nacelle d’une montgolfière captive, le compte à rebours de sa nouvelle expédition qui le conduira dans un mois au-dessus de la banquise arctique, entre l’île norvégienne du Spitzberg et l’Alaska.
S’il réussit ce survol intégral et inédit de la banquise, d’est en ouest à bord d’une rozière (ballon mixte à gaz hélium et air chaud), Jean-Louis Etienne, 63 ans, signera une nouvelle ‘première’, lui qui fut en 1986 le premier homme à atteindre le pôle nord géographique en solitaire.
‘Comme lors de mes précédentes expéditions, je vais marier aventure et démarche scientifique en mesurant pendant mon vol, dans ma minuscule nacelle bourrée de la plus haute technologie, les teneurs en CO2 ou en particules solides et liquides (aérosols) de la stratosphère au-dessus du pôle Nord’, a-t-il indiqué.


Lire l’article

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.