La chronique de Paul Bonhomme : Un bruit sourd

« N’agissez jamais à la hâte, prenez garde au moindre pas. ?Et dès le début, pensez que ce pourrait être la fin.’ E. Whymper.

Un bruit sourd. Je sens sous mes skis la Terre qui s’écrase et se met à vivre. Une vague, je vois une vague qui descend sur moi à la vitesse du vent. Je me débats, j’essaye de rectifier le tir, je me précipite dans la pente tout à l’heure immobile qui se dérobe maintenant, liquide. Je ne pense plus qu’à m’échapper. Ne voyant pas les rochers entre les vagues, je fuis.

Un ou deux souffles plus tard, je me réveille dans la nuit claire et bleutée d’un carcan de neige. J’entends mon cœur battre, à moitié fou. J’entends ma respiration saccadée et l’agitation subtile dehors, si lointaine. Plus rien ne bouge, plus rien ne peut bouger.

Lire la suite sur le blog de Paul Bonhomme

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.