L’imprécision des modèles de simulation d’avalanche :

En octobre 2013, lors de l’International Snow Science Workshop qui s’est tenu à Grenoble, Christophe Ancey, professeur à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne, a mis en garde son auditoire : « Les modèles numériques ne reproduisent que très imparfaitement la dynamique des avalanches. Il faut se garder de leur accorder une trop grande confiance. » Notamment dans l’établissement des plans de prévention des risques (PPR) d’avalanches qui, dans les régions de montagne, déterminent les zones constructibles et celles qui ne le sont pas.

Lire l’article

Laisser un commentaire

4 × cinq =