Mayan Smith-Gobat s’attaque à Salathé en libre

On connaissait la talentueuse grimpeuse néo-zélandaise Mayan Smith-Gobat pour ses performances en escalade sportive, notamment ses répétitions de voies dures dans le Sud de la France, à St-Léger ou encore à Céüse avec le 8c de ‘L’arcadémicien’.

Ce que l’on sait moins c’est qu’elle est tout aussi redoutable en fissure et big wall. En effet, Mayan a failli être dernièrement la 4ème femme à réaliser une voie en libre à El Capitan. Pour l’instant, seuls Lynn Hill avec ‘Le Nose’ (1993), Steph Davis avec la variante de ‘Salathé’, ‘Freerider’ (2004) et Stéphanie Bodet, toujours avec ‘Freerider’ (2007).

Mayan s’est attaquée à ‘Salathé wall’ (Yosemite, 900 m, 35 longueurs en 8a). Seulent des mauvaises conditions l’ont empêché de concrétiser, Mayan ayant été stoppée dans sa dernière tentative par une tempête pluvieuse en pleine ascension. La grimpeuse kiwi est restée plus d’un mois sur place pour s’acclimater avec le style des ‘off-width’  et travailler les longueurs de la voie (avec entre autres Steph Davis), notamment dans le Headwall où se situent les principales difficultés.

Mayan Smith-Gobat n’a pas l’intention d’abandonner et essaiera de nouveau libre ‘Salathé’ prochainement ! Affaire à suivre, donc…

Plus d’infos sur le blog de Mayan

Source : Desnivel

Crédit photo : Max Farr, site web de Mayan Smith-Gobat

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.