Montagne – Alpes : ces gouvernants et institutions d’État qui situent le Mont-Blanc dans les Hautes-Alpes

Samedi, Ségolène Royal inaugurera de la Maison du Parc National des Écrins au Pré de Madame Carle que connaissent tous alpinistes.

Hormis le fait qu’un simple pré passe au statut de parking plus ou moins sauvage voilà maintenant le lieu transformé en centre d’accueil de par la volonté d’un Parc National dont la politique générale en France est d’organiser une forme de tourisme de masse dit « tourisme durable » afin de rentabiliser la nature et les espaces protégés. Idéologie originale développée par l’UICN et le WWF qui débouche, au Ministère de l’écologie français sur une curiosité qu’apprécieront tous les randonneurs en montagne et alpinisme : Le Prè de Madame Carle se trouve au pied du Mont-Blanc.

Le communiqué de presse du Ministère de l’écologie que nous avons diffusé précise :

« Cette inauguration sera suivie d’un moment d’échange avec les guides du Parc au Pré de Madame Carle, au pied du Glacier du Mont Blanc, sur la commune de Pelvoux, à partir de 17h. »

Sachant que la Ministre rencontrera des « guides » et non des gardes, ceci en dit long sur les approximation avec lesquelles nos gouvernants gèrent le dossiers et prennent des décisions qui engagent parfois la vie et l’avenir de populations ou de groupes socioprofessionnels.

A chacun d’apprécier jusqu’au prochaines décisions, conseils et recommandations du Ministère de l’écologie.

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.