Montagne – Alpinisme dans l’Himalaya : Une Chinoise héliportée au camp 2 et un début de polémique

lors qu’une centaine d’alpinistes sont encore au pied du versant nord (Tibet) pour tenter l’ascension de l’Everest (8848m), la voie népalaise du toit du monde a été désertée par les expéditions après l’avalanche du 18 avril dernier qui a tué seize Sherpas en train d’équiper l’itinéraire dans le passage de la cascade de glace.

Depuis on pensait que toutes les expéditions avaient levé le camp, les autorités ayant annoncé que les permis d’ascension resteraient valables pour les cinq ans à venir. Toutes non, puisque plusieurs sources ont évoqué le cas de la Chinoise Jing Wang qui se serait fait déposer par un hélicoptère au camp 2 (6500m), en amont de ce secteur glaciaire dangereux pour tenter l’ascension coûte que coûte. Cette alpiniste de 40 ans est engagée dans une tentative de record un peu folle d’enchaîner les « seven summits » (les sommets des sept continents) et les deux pôles en un temps record, moins de six mois et 11 jours. Cette information rapportée par l’Himalayan Times, a été confirmé par le Néo-zélandais Russell Brice patron de l’agence Himalayan experience.

En savoir plus….

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.