Polémique : les second seven de Kammerlander

Après la publication par Hans Kammerlander de son livre ‘Seven Second Summits’ en novembre dernier, un certain nombre de contre vérité et de mensonges ont été relevés par différents historiens et statisticiens de l’alpinisme.

1- Le Mont Logan
Après l’annonce de sa réussite des ‘Second Seven Summits‘, une première polémique était née suite a des doutes sur la réalisation du Mont Logan.
Deux jours après sa déclaration, un journaliste allemand a contacté le site de référence 8000ers.com mettant en doute la réalisation de Hans.
En effet, en comparant la photo sommitale de Kammerlander avec celles d’autres ascensionnistes (un exemple), qui se sont rendus sur le sommet principal, il semble que Hans n’ait gravit ‘que’ le sommet Ouest, qui se trouve à 2,35Km du sommet principal et … 34m plus bas.

On pouvait penser que Hans allait corriger cette erreur en faisant amende honorable, mais peu avant son départ pour le Mt Logan, Hans s’est plaint au cours d’une émission de télévision d’une véritable campagne de dénigrement à son encontre. On retrouvera la retranscription de ce débat ici

Nous avions déjà évoqué le problème dans nos colonnes en mai 2012

2- Trikora/Mandala et Dykh Tau?
Quand on prétend avoir contribué à ‘écrire l’histoire de l’alpinisme’, on se doit de donner des preuves de ses ascensions. Or ce sont plutôt les preuves de non ascension qui aparaissent concernant le Puncak Trikora et le Dykh Tau.

Pression des sponsors, orgueil mal placé? il semblerait que Hans Kammerlander refuse de reconnaître les évidences qui s’accumulent contre lui.
Il serait dommâge que la dernière page qui s’écrive sur lui soit celle de son entêtement dans le mensonge.

Lire l’article et les éléments sur 8000ers.com

Le site de Hans Kammerlander

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.