Réunion d’Aventure : Conquérants de l’inutile

De la pluie et de la sueur : voilà ce que la deuxième journée du Réunion d’Aventures a réservé à ses 90 concurrents. Après une longue marche, la veille, des abords de St Denis à la mythique Roche Ecrite, ils ont entamé l’un des chapitres phares du programme, à savoir la progression à travers les trois grands cirques réunionnais.
Salazie, Mafate, Cilaos. Le simple énoncé de ces noms évocateurs dit assez quelle somme d’efforts fut consentie aujourd’hui par tous ces athlètes, femmes et hommes, évoluant dans un milieu difficile, rendu parfois même dangereux en raison des fortes précipitations noyant en continu le coeur de l’île. On a qualifié parfois ces dévoreurs de pistes et d’espace de conquérants de l’inutile. A les voir – parfois même seulement les entr’apercevoir – dans leur lutte gratuite et acharnée contre un environnement et des éléments décidément contraires on se dit que jamais aussi bel hommage ne fut autant mérité.
La longue marche de la veille avait marqué les organismes. Ce matin les concurrents reprenaient malgré tout leur difficile errance. A VTT, ils effleuraient les bords escarpés du cirque de Salazie avant de basculer sur Mafate, qu’à pied cette fois, ils traversaient de part en part pour finir une marche orientation fort compliquée au sommet du Maïdo. De là, un vertigineux tronçon de « VTT-descente », très technique et donc très éprouvant descendait vers St Paul. La remontée pédestre vers le même Maïdo par la redoutable ravine Divon mettait un terme à cette seconde journée, du moins pour les équipes de tête.
Quelles sont-elles ? Il s’agit de la 5 – LAFUMA VIBRAM et de la 13 – TEAM RAID QUECHUA pointées exactement dans le même temps au dernier check point après s’être livré un duel sans merci tout au long de la journée. A plus d’une heure derrière ce duo on trouve deux équipes mixtes (elles ne sont que cinq au total) et qui ont, de même, joué au chat et à la souris depuis le départ. Pour l’heure, la 22 – X TTR 63 – semble avoir pris le pas sur sa rivale, la 27 – TEAM RAID QUECHUA MIXTE.
Une dizaine d’équipes suivent, groupées, assez loin derrière le quatuor de tête. Neuf autres, plus loin, ont basculé dans la catégorie aventure en abordant les premières grosses difficultés du parcours.Tout porte à croire, surtout si la météo reste défavorable, que dans la première partie du tableau, un certain nombre d’équipes abandonneront demain le parcours extrême pour glisser en raider, la catégorie intermédiaire.
Pour les photos

Photo JP Sounier (GF Media)

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.