Savoie – Haute-Maurienne : fini la montagne sereine dans la vallée de la Lombarde… Le loup est là !

Nous venons de recevoir (29 septembre 2014) le témoignage de Séverine, Femme d’éleveur de moutons au font de la vallée d’Averole. Les pratiquants de la montagne, été ou hiver, connaissent tous ce coin de la Savoie, Bessans, Termignon, le refuge des Evettes, l’Albaron…. et la vallée de la Lombarde en remontant ver le col du Lautaret. Lieu d’alpage paisible qui invite à la balade au milieu de merveilleux paysages. Mais voilà que tout à coup tout bascule pour les éleveurs de cette vallée. Séverine témoigne avec ses mots…

‘Et ben voilà ! Merci le LOUP !

‘Notre vallée de la Lombarde paisible encore jamais attaquée !
‘Voilà C’est fini il est de partout !
‘Bilan de ces deux derniers jours 12 brebis de tuées et 4 blessées ! Sur ce nombre les fédéraux estiment 10 kg de viande mangée seulement ! un vrai carnage ! Car on n’a malheureusement pas trouvé tout ce que nous cherchons. C’est ça le loup réintroduit ! Arrêtons de se donner bonne conscience en disant que le loup tue pour manger.

‘NON IL TUE POUR TUER, IL LES EGORGE ET LES LAISSE AGONISANTES DANS UN PITEUX ETAT !’

‘Merci les écolos de merde et les pro loup !
‘On sera tous morts et nos descendants aussi que lui sera toujours en vie !

‘Et bien vous avez gagné, pour tout ceux qui protègent cette merde, je souhaite qu’un jour ces personnes là vivent ce que nous vivons, et qu’ils soient affectés comme nous le sommes car ça arrivera un jour !

‘Pour tout ceux qui me suivent et que mes images et propos choquent et ben virez moi de vos ‘amis’…. Je veux que tout le monde sache ce que les éleveurs vivent !’

Voilà, Séverine, nos lecteurs sauront.
Des témoignages comme celui-ci nous en avons de nombreux. Difficile de tous les passer. Les mots sont durs, violents, comme peuvent l’être les attaques de ce grand carnivore. Mais lorsque nous allons en montagne pour notre loisir, notre plaisir, celui des yeux et de la beauté des paysages, nous ne nous rendons pas compte de ce que vivent ceux qui, justement, entretiennent ces paysages pour notre plaisir. Attardons-nous sur cette observation de Victor Hugo :

« Qui sauve les loups tue les brebis »

Louis Dollo

ad NCV

1 COMMENTAIRE

  1. Heureusemet que la bêtise ne tue pas. Sans les « ecolo de merde et les pro loups », pas de pastoralisme, activité qui n’existerait pas sans les lourds subsides de la PAC (càd les impôts desdits « ecolo de merde et les pro loups ». By the way: les loups n’ont pas été réintroduits.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.