Secours héliporté : Du Cervin au Toit du Monde

Novembre 2009. Grièvement blessé, Tomaz Humar, alpiniste slovène de l’extrême, est suspendu à 6300 mètres d’altitude sur la face sud du Langtang Lirung, dans l’Himalaya. En désespoir de cause, il saisit son téléphone satellite et appelle à l’aide. Sa seule chance: un sauvetage par hélicoptère.

Sabin Basnyat, de la compagnie Fishtail Air, est alerté. C’est un des pilotes les plus expérimentés du Népal, pourtant, il ne se sent pas de taille pour cette intervention. Il manque d’expérience du travail à cette altitude. Jusqu’ici, on considère qu’il est impossible de voler en hélicoptère à une hauteur pareille, à cause de la raréfaction de l’air. Sabin Basnyat prend donc contact avec Air Zermatt en Suisse, dont les pilotes et les sauveteurs passent pour les plus expérimentés du monde.

Deux jours après l’appel au secours de Tomaz Humar, le pilote suisse Robi Andenmatten arrive à Katmandou avec les guides de montagne et spécialistes du sauvetage Simon Anthamatten et Bruno Jelk. Le même jour, le trio s’envole avec Sabin Basnyat à bord d’un hélicoptère de Fishtail Air, direction le Langtang Lirung, où l’alpiniste slovène est toujours suspendu à son fil.

Pour Tomaz Humar, il est trop tard. Il est déjà mort. Mais cette opération a prouvé qu’un hélicoptère peut intervenir à une altitude pareille. Et si les sauveteurs n’avaient pas dû d’abord venir de Suisse, le malheureux aurait probablement pu être sauvé.

Lire l’article

Photos courtoisie de Philippe Poulet

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.