The Mud Day 2013 : La boue, la boue, la boue !

La première édition de The Mud Day est un véritable succès ! Le samedi 21 et dimanche 22 septembre, dès l’aube, 13 000 participants ont débarqué sur le terrain d’entrainement du camp de Beynes (Yvelines). La majorité des participants est venue par équipe. Ils ont entre 25 et 35 ans en moyenne, ils sont affutés ou amateurs et tous étaient prêts à en découdre avec les 22 obstacles redoutés du parcours inaugural de The Mud Day.

The Mud Day est une nouvelle discipline sportive associant les notions d’extrême et de fun. Les premiers concurrents se sont élancés à 8h40 puis, toutes les 20 minutes, des vagues de 400 personnes se sont engouffrées dans les obstacles du Mud Day. Les visages souriants du départ ont laissé place à des visages boueux et transpirants mais à l’arrivée, un même sentiment de plénitude et de défi bien accompli.

« Je suis vraiment content car je ne pensais pas arriver en si bon état ! Je suis soulagé d’avoir terminé le parcours car c’était physiquement très éprouvant et mes entrainements n’ont pas suffit ! Heureusement l’ambiance et la solidarité entre les participants ont permis de passer tout ça dans la bonne humeur même s’il arrivait parfois de tirer un peu la langue ! » confiait Simon, un valeureux Mud Guy.

Sur le parcours, la boue tant attendue était bien au rendez-vous. Chaque obstacle devait répondre au moins à un des quatre critères suivant : physique, mental, solidarité et jeu. Pendant les 13 kilomètres du parcours, les 13 000 Mud Guys ont rampé sous des barbelés, escaladé des filets, porté des sacs de sable, franchi des murs de 4 mètres de haut. La boue, oui mais pas que ! La glace et l’eau étaient également les éléments phares de cette nouvelle épreuve inédite en France. Les participants ont eu également le plaisir de danser dans la Deezer Room, une ambiance électro dans le noir le plus complet, de recevoir des décharges électriques au passage du dernier obstacle, l’Electric Poker face, puis franchir la ligne d’arrivée et enfin savourer la Mud Beer.

Pendant ce temps, dans le village régnait une ambiance chaleureuse et festive. Les coaches ont motivé toute la journée des participants survoltés, le public venu nombreux supporter les Mud Guys, a pu profiter des activités du village et se détendre sous le soleil pendant que les autres suaient sur le parcours.

« Toute l’équipe d’organisation est ravie de cette première édition, nous voulions organiser une épreuve différente des compétitions d’endurance traditionnelles. L’objectif de The Mud Day est de proposer une épreuve à la fois extrême et fun. Chacun se crée son propre challenge physique, repousse ses propres limites sans être focalisé sur son chrono. L’esprit de solidarité est également très présent sur certains obstacles. On a voulu vraiment fédérer les participants et les inciter à s’éclater ensemble. » livrait Robin Cassuto, le responsable de l’épreuve.

En 2014, Amaury Sport Organisation a prévu d’autres éditions. Aux Etats Unis, le phénomène Mud Run rassemble déjà plus d’un million et demi de personnes. En France, la réussite de cette épreuve inaugurale prouve que The Mud Day a encore de beaux jours devant lui.

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.