Roc d’Azur : un plateau royal pour la 30e

Un mois après les championnats du monde, l’élite du VTT sera une fois encore au rendez-vous sur la base nature de Fréjus.
Les 150 000 spectateurs pourront voir évoluer les meilleurs spécialistes de la discipline sur les parcours du Massif des Maures. L’édition 2013 ne fera pas exception avec la présence notamment des champions du monde en titre, Nino Schurter et Julie Bresset. Si toutes les têtes d’affiche ne viennent pas avec les mêmes ambitions, aucune « star » ne conçoit de manquer ce traditionnel rendez-vous de fin de saison, du 9 au 13 octobre. Focus sur les forces en présence.

Les Challengers Hommes du Roc d’Azur

Le vainqueur 2012 sera présent pour défendre son titre. Cinq ans après la victoire de Jean-Christophe Péraud dernier tricolore lauréat sur la base nature de Fréjus, Stéphane Tempier avait signé l’an dernier un magnifique succès au terme d’une longue échappée. Onzième (et meilleur français) des Jeux olympiques de Londres quelques mois auparavant, le membre du team BH SR-Suntour KMC a pu juger de l’impact de sa victoire.
« Gagner le Roc d’Azur a une vraie signification, confie-t-il. Pour le grand public, ça a même sans doute plus d’importance que de gagner une Coupe du Monde. Médiatiquement, une victoire dans le Roc a beaucoup de répercussion. » Une vraie motivation pour tenter de réaliser un doublé. « Avec un podium en Coupe du Monde (3e à Vallnord) ma saison a été bonne même si j’espérais un peu mieux au Championnat du monde (9e). Mais le Roc d’Azur reste toujours délicat dans l’approche. Il y a beaucoup de sollicitations et il faut rester concentré sur l’objectif. L’ambiance de fin de saison rend le rendez-vous festif mais c’est sûr que si vous faites la fête la veille de la course, ça devient plus compliqué… »

D’autant plus que la concurrence sera une fois encore de haut niveau. L’allemand Jochen Kass, deuxième l’an dernier, veut sa revanche, même s’il est resté très en retrait cette saison. Le champion olympique TchèqueJaroslav Kulhavy et son coéquipier suisse Christoph Sauser, tous les deux vainqueurs en 2012 du Roc Marathon Mondovelo, pourraient eux aussi défier le français. Même ambition pour l’autrichien Alban Lakata, fidèle d’un Roc d’Azur qu’il a remporté en 2010 et où il a pris de nombreuses places d’honneur.

Et si le danger venait d’un autre français ? Quatrième des Championnats du monde en Afrique du sud, début septembre, deux fois quatrième en Coupe du monde, Maxime Marotte réalise lui aussi une très belle saison. Souvent bien placé au Roc d’Azur (3e en 2008 et 6ème en 2012), il rêve sans aucun doute d’inscrire à son tour son nom au palmarès.

L’un de nos plus grand champion français, Julien Absalon, fidèle au rendez-vous Varois depuis qu’il est junior, ne souhaite sous aucun prétexte manquer cette 30e édition et ce malgré sa blessure à l’épaule contractée lors des derniers Championnats du monde. « Je suis déjà dans le Var, confie le double champion olympique, je roule actuellement sur les parcours du ROC dans le cadre de ma rééducation. Je serai sur la ligne de départ dimanche matin pour participer à la course mythique du ROC, hélas sans ambition de courir pour la gagne comme je l’avais prévu à mon programme cette année – mais suite à ma blessure je n’en ai pas les moyens. C’est de toute façon un très bon exercice pour moi et toujours un plaisir de partager ce parcours avec tous les passionnés de VTT. Le Roc est toujours un rendez-vous majeur pour moi, l’occasion d’un bon bain de foule, et de retrouver aussi tous les acteurs de notre sport dans des conditions idéales. Et pour la gagne, je ne lâche pas l’affaire ! »

Le défi du Roc Marathon Mondovélo

De belles luttes également en perspective sur le Roc Marathon Mondovélo. Le Suisse Christoph Sauser, vainqueur par le passé du Roc d’Azur (2005, 2006) et aujourd’hui plus à l’aise sur les longues distances, l’éternel Thomas Dietsch, lui aussi ancien lauréat du Roc (2000, 2001), le Polonais Adrian Brzozka (4e des Marathon Series) et de nombreux Allemands comme Urs Huber, occuperont les avant-postes.

Chez les femmes la Britannique Sally Bigham voudra conserver un titre qu’elle monopolise depuis trois ans. Sa dauphine 2012, la française Hélène Marcouyre, également au départ du Roc d’Azur où elle a déjà terminé deux fois deuxième, pourrait être sa principale rivale.

Julie Bresset, l’arc-en-ciel du Roc

Sacrée championne du monde pour la deuxième année consécutive, début septembre en Afrique du Sud, Julie Bresset sera la grande vedette du prochain Roc d’Azur. Venue l’an dernier avant tout pour participer à la fête en mode « rando », la bretonne de 24 ans sera cette fois au départ du Roc dames. La membre du team BH Sr-Suntour pourrait être la première Française à s’imposer depuis Maryline Salvetat, victorieuse en 2005.

Le titre de championne du monde
« Je suis fière de ce titre. Je savoure encore plus cette victoire après toutes les galères que j’ai connues cette année. Je suis passée par des moments très durs avec une fracture de la clavicule et ensuite des problèmes à l’estomac. Je me rends compte de ce qui a pu se passer dans ma vie depuis un an. J’avais par un moment perdu le plaisir et je ne conçois pas le sport sans cela. Je suis d’autant plus fière de ce nouveau maillot arc-en-ciel et très heureuse de le porter encore un an. »

L’importance du Roc d’Azur
« C’est une date importante dans notre saison. Sur le Roc, les montées sont très longues avec des descentes également très engagées. Tactiquement, la première montée est importante car on sait que l’on en a pour 10 ou 15 minutes… D’un point de vue technique, ça nous change beaucoup car sur les Coupes du monde, nous évoluons sur des circuits courts et très rythmés. »

Ses ambitions
« L’année dernière, après mon titre olympique et mon titre mondial, j’étais avant tout venue profiter de l’ambiance. En partant sur la Rando Roc Powerade, je n’avais aucune ambition si ce n’est celle de me faire plaisir. C’est aussi ça le VTT car le sport n’est pas toujours la compétition à bloc. Cette année, ce devrait être différent. Si les sollicitations ne sont pas trop nombreuses, je vais partir sur le Roc Dames. Gagner le Roc d’Azur est une ligne importante sur un palmarès. Alors si je peux le faire… »

Un champion du monde au départ de la Maxima Roc Down

La Maxima Roc Down fera son retour lors de cette 30e édition pour les spécialistes de descente. 25 pilotes mondiaux dont Greg Minaar champion du monde en titre (2003, 2012 et 2013) seront au départ de cette course chronométrée parrainé par l’emblématique Cédric GRACIA . Un tracé long de 1.6 km, fort d’un dénivelé de 350 m partagé entre décor naturel et espaces aménagés, accueillera 400 concurrents (ouverts à tous à partir de 15 ans).

Photos : S. BOUE / ASO

Laisser un commentaire

6 − six =