59 finishers du MB Race 2013

Face au Mont-Blanc, sous un soleil de plomb, 1711 participants ont répondu présent à la 4e édition du MB Race, un week-end 100% VTT.

Tout a débuté le samedi avec près de 200 enduristes qui ont pu dévaler six spéciales. A ce petit jeu, c’est le suisse Emmanuel Allaz qui s’impose devant Quentin Lepine et Samuel Peridy.

Une centaine d’enfants se sont également affrontés sur un parcours qui leur a été spécialement conçu autour du lac Biotope à Combloux.

En fin d’après-midi, vers 18h30, c’est le départ de la MB Street qui a été donné. Une course spectacle en plein centre de Combloux avec de nombreuses épingles, relances, un escalier très étroit et un tremplin dans la dernière ligne droite. Ce fut Yann Le Queau qui s’est montré le plus rapide et le plus habile, même s’il a bien failli chuter dans les qualifications en faisant le spectacle, il est suivi de Yannick Cornille et d’Emmanuel Allaz.

Le dimanche se déroulait l’épreuve phare du week-end, l’ultra-marathon, qualifié comme la course la plus difficile au monde. Au programme, 140 km et près de 7000m de dénivelé positif. Tous les participants avaient comme ambition de devenir finisher de cette course hors norme avec comme ligne de mire le Mont-Blanc. Durant ce parcours, les concurrents pouvaient s’arrêter au niveau 70, 100 ou 140 km. En 2010, une seule personne avait fini les 140 km, l’année dernière, ils n’étaient que 25, cette année, ils ont été 59 !

Fred Frech, vainqueur des 3 premières éditions, était le grand favori de cette course, l’homme à battre. En tête de la course, il crève après 2h d’effort. Rémy Laffont prend alors les commandes, suivi de Vincent Bader et Arnaud Rapillard. A mi-course, Fred Frech est à la 8e place, 40 minutes derrière Rémy Laffond, après avoir crevé, il se perd dans les chemins de la Haute-Savoie. Il double alors les concurrents un à un pour revenir à 12 minutes des hommes de tête, cela ne suffira pas. Le combat est alors entre Rémy Laffond et Arnaud Rapillard et tournera en faveur du suisse, Arnaud, qui fut second l’année passée. Le français Rémy Laffond arrivera 8 minutes plus tard et Fred Frech clôt le podium à 17 minutes. Les derniers finishers auront mis plus de 15h pour rallier la ligne d’arrivée, dont l’espagnole Ada XinXo, la première femme de l’histoire de la MB Race à rallier l’arrivée.

Le parcours était roulant dans la majorité des ascensions et on retrouvait des passages plus techniques dans les descentes ou sur quelques portions plates. Un parcours très riche composé à la fois de grandes traces et de single, en sous bois, sous un soleil de plomb, mais toujours dans des paysages sublimes de la Haute-Savoie.

Les ravitaillements étaient idéalement placés sur le parcours et permettaient de reprendre confiance après ou durant les difficultés.

Enfin, nous n’avons jamais connu ce type d’ambiance au général, que ce soit avec les concurrents qui s’entraident tout du long, ou encore avec l’organisation ou les spectateurs avec leurs cloches et leurs forts applaudissements, ou enfin avec les deux speakers qui ont mis le feu durant tout le week-end.

Autre format, la MB Race 50 km. Les vététistes (391) ont pris le départ de Praz-sur-Arly pour arriver au centre du village exposant (Combloux) après avoir avalé 2 500m de dénivelé positif. Alexis Chenevier aura mis moins de 3h pour en venir à bout, suivi de très près par Florent Pelizzari et Julien Berard.

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.