6 points clés pour garder les pieds secs lors d’une randonnée

Même si la sensation de « floc floc » quand on a les pieds trempés peut être amusante au départ, elle l’est beaucoup moins quand la peau se ramollit et que les ampoules et échauffements commencent à apparaître.

Sans aller jusqu’au « floc floc », avoir les pieds humides est problématique – même quand ça provient uniquement de sa transpiration. En effet, la peau ramollie s’abîme plus facilement. En randonnée, avoir les pieds humides peut aussi être un problème en cas de conditions froides – car le froid « pénètre » beaucoup plus facilement.

En ce qui me concerne, je sais que je peux randonner plusieurs heures voire une petite journée avec les pieds mouillés sans que ça ne soit tellement un problème. Par contre, au-delà je sais aussi que ça devient problématique (j’avais testé lors d’une course d’orientation de 24h). Pour moi, garder mes pieds au sec est donc surtout primordial pour les longues randonnées, les randonnées de plusieurs jours et quand il fait froid.

Découvrir l’article sur randonner malin. (article de François Jourjon)

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.