90% des candidats à l’everest sont dopés!

Dans l’univers de la montagne, c’était un secret de Polichinelle. Mais il aura fallu que le légendaire alpiniste Reinhold Messner ne le dise tout haut pour que le dopage sur les plus hauts sommets du monde ne soit finalement dénoncé.

Et oui, tandis que les cyclistes ont l’EPO et les corticoïdes, les alpinistes ont aussi accès à une panoplie de produits dans leur petite pharmacie. Et ici, il n’est pas question d’oxygène supplémentaire en bouteille.

Dans une récente entrevue accordée au magazine espagnol d’escaladeDesnivel, Messner avance que jusqu’à 90% des grimpeurs qui passent par le camp de base de l’Everest ont recours à une forme d’aide chimique pour s’attaquer au toit du monde.

Lire l’article

Chose certaine, les conséquences de la consommation prolongée de pareilles substances en expédition peuvent être néfastes pour la santé. Un récit publié ce mois-ci dans Outside est particulièrement éloquent à ce sujet. «Tromper» ainsi son organisme sur la montagne à l’aide de produits dopants peut apparemment laisser des séquelles.

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.