A la conquête de l’Everest sans oxygène… pour la science

Richard Parks, un sportif de l’extrême britannique âgé de 38 ans, va se lancer au mois de mai à l’assaut du plus haut sommet du monde, sans bouteille d’oxygène et bardé de capteurs. Un défi suivi de près par des scientifiques et un laboratoire pharmaceutique.

Il se présente comme un athlète de l’extrême. Richard Parks, un Britannique âgé de 38 ans, va gravir le sommet de l’Everest en mai prochain sans apport d’oxygène et bardé d’électrodes au cœur et de capteurs sur la tête, afin de faire progresser la science, rapporte ce mardi Le Parisien. Il va même pousser l’expérience jusqu’à se faire une prise de sang et une biopsie musculaire, une incision dans la cuisse, puis analyser les résultats sur place, c’est-à-dire sur le toit du monde qui culmine à 8848 mètres, avec une petite machine portable.

A lire

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.