Accident mortel sur la voie normale du Mont Blanc

Hier matin, le mauvais temps pointait sur le massif du Mont-Blanc. Quoiqu’incertaine, la météo ne prévoyait guère d’amélioration pour la journée… Ils étaient une cordée de six alpinistes d’origine tchèque à aborder le couloir du Goûter ; couloir particulièrement exposé aux chutes de pierre, mais unique accès au refuge du Goûter, l’étape la plus fréquentée pour l’ascension du mont Blanc ou la redescente dans la vallée.
Le peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Chamonix a reçu l’alerte à 10 h 20. Un alpiniste venait de chuter dans ledit couloir. Malheureusement, les conditions atmosphériques et aérologiques ne permettaient pas à l’hélicoptère de transporter les secouristes et le médecin urgentiste jusqu’à la victime. C’est donc à pied que deux secouristes et un médecin se rendirent au pied du glacier.
Là, l’un des alpinistes de la cordée, tentait en vain de ranimer son compagnon, en arrêt cardio-respiratoire. Le médecin ne put que constater son décès. « Nous ne savons pas si c’est une pierre qui l’a frappé ou s’il a fait une erreur technique, explique un gendarme du PGHM. Ce qui est certain, c’est qu’il a dévalé la totalité du couloir ». Une chute de 250 mètres dans un amas de pierres…


Lire l’article


Photo courtoisie de Philippe Poulet

Laisser un commentaire

quatre + dix-neuf =