Aire de r?partition de l’ours brun dans les Pyr?n?es – p?riode 2007-2011

Une nouvelle actualit? vient d??tre diffus?e par la DREAL
Midi-Pyr?n?es concernant l’aire de r?partition de l’ours brun dans les Pyr?n?es
fran?aises pour la p?riode 2007-2011.


Dans son communiqu?, la DREAL travestie quelque peu la
v?rit? en indiquant : ? Retrouvez
toutes les informations concernant le programme de restauration et de
conservation de l’ours brun ? cette adresse ?
. En effet, si le
programme ?tait bien celui-l? ? la fin des ann?es 1980, voir m?me de
l?introduction ? exp?rimentale ?
de 1996 et 1997 d?individus exog?nes, ce n?est plus le cas depuis 2006 ? partir
d?un programme ?tabli quelques ann?es avant (vers 2002). A cette date, il
s?agissait ouvertement, d?introduction d?individus exog?nes en provenance de
Slov?nie puisqu?il n?existait plus d?individus autochtones. Il ne s?agissait
donc plus de ? restaurer et
conserver ?
une population existante mais d?introduire une
population venant de l?ext?rieur. La DREAL ?crit d?ailleurs dans sa
pr?sentation de l?ours

: ?Une op?ration de r?introduction
de trois individus en Pyr?n?es Centrales en 1996 et 1997, puis le renforcement
de ce nouveau noyau par 5 individus en 2006, ont permis d??tablir ? ce jour une
population d?une vingtaine d?individus ?.
Ceci confirme bien qu?il ne
s?agissait pas ? de restauration et
de conservation ?
de la population existante mais de cr?er un nouveau
noyau que l?on ferait passer, par la suite, pour des ours des Pyr?n?es afin de
recevoir des aides europ?enne?. Subtilit? juridique pour une histoire de
business sur le dos des Pyr?n?ens. Il faudra bien admettre qu?aujourd?hui, nous
g?rons des ours exog?nes et non une population pyr?n?enne.

Par ailleurs, dans sa pr?sentation pr?alable de l?ours brun
la DREAL a cette facult? remarquable d?omettre une part de v?rit? historique
connue de tous pyr?n?ens : les primes et d?corations de l?Etat.
La
DREAL pr?cise : ? Avec un effectif estim? de 150 ours au d?but du XX? si?cle, la
population a ?t? en baisse constante jusqu?? ne plus repr?senter qu?un noyau
r?siduel de 5 individus, localis? en B?arn, en 1995 ?
. Nous ne
discuterons pas ici les chiffres qui ont par ailleurs fait l?objet de quelques
rapports travestis dans les ann?es 80 afin de coller ? des objectifs
id?ologiques et non ?cologiques. Mais ce qui est tout aussi grave est de ne pas
mentionner la dimension historique des primes d??tat allant jusqu?au versement
de pensions ? des chasseurs tuant des ours en nombre et ?videmment des
d?corations tr?s r?publicaines apr?s avoir ?t? r?volutionnaires. L?ours (comme
le loup) ?tait consid?r? jusqu?en 1962 comme un nuisible. Et, du jour au
lendemain, celui qui ?tait f?t? et prim? devenait subitement un
? assassin ? comme ont pu le dire certaines associations.

Cette
dimension culturelle et sociologique faisant partie du patrimoine pyr?n?en que
l?on retrouve dans la danse de l?ours est toujours occult?e notamment par les
services de l?Etat, ce m?me Etat qui a longtemps vers? des primes.
Pourquoi ? L?Etat est-il incapable d?assumer ses responsabilit?s
historiques en mati?re de disparition de l?ours ?

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.