Alex Lowe retrouvé 16 ans après sa disparition

Alex Lowe, ici avec Conrad Anker. (D.R)

Dans les années 90, le monde de la montagne ne parlait que de lui. Alex Lowe était un des plus solides alpinistes, grimpeurs et skieurs de sa génération. Le 5 octobre 1999, l’Américain a disparu avec son caméraman David Bridges sur les pentes du Shishapangma, un des 14 sommets de plus de 8000 m en Himalaya, alors qu’il y planifiait une descente à skis en compagnie de Conrad Anker.

Emportés par une avalanche sur son versant sud, seul ce dernier a survécu à la catastrophe. Les recherches n’ont pas permis, à l’époque, de retrouver les corps. Et pour cause, ils avaient été ensevelis puis emprisonnés par le glacier. l’alpiniste suisse Ueli Steck – en expédition en ce moment dans la région à la recherche de nouvelles voies à ouvrir – est à l’origine de cette macabre découverte : comme souvent, la fonte du glacier a fini par libérer les corps des deux alpinistes.

Conrad Anker, qui lui a survécu à l’époque à l’accident avec simplement quelques blessures, a épousé la veuve de Lowe avant d’adopter ses trois fils. Il a estimé que cette nouvelle était un «soulagement et permettait de tourner la page». La famille – en ce moment au Népal – va se rendre sur le sommet tibétain pour ramener les corps.

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.