Alizée Dufraisse réalise La Reina Mora, 8c+/9a à Siurana !

Quelques semaines après avoir réussi son premier 8c+ avec ‘Pati noso’ à Siurana, Alizée Dufraisse, toujours sur place, vient de réaliser son nouveau chantier avec la première féminine de ‘La Reina Mora’, la directe de ‘La Rambla’, toujours dans le mur d’El Pati.

Proposée à 8c/c+ par le premier ascensionniste Ramon Julian, cette voie a ensuite été réévaluée à 8c+ par le belge Nico Favresse, et dernièrement à 8c+/9a par Dani Andrada qui a réalisé la voie le mois dernier. 

Sur son blog, Alizée précise : ‘J’ai choisi la ‘Reina Mora’ malgré la difficulté qu’elle représentait pour moi car elle m’inspirait. Hier, j’ai dû livrer un combat exceptionnel pour en arriver à bout. C’est de loin la voie la dure et la plus belle que j’ai réalisé. La voie est très résistante et très physique sans réel repos, le tout entrecoupé de 3 passages marqués très bloc (de 7B à 7C). Ce qui rend l’enchaînement très difficile. La ‘Reina Mora’ ne comptait jusqu’à présent que 3 réalisations (Ramon, Nicolas Favresse et Dani Andrada). Ce dernier qui a enchaîné la voie le mois dernier donnait une cotation aux alentours de 9a, je suis d’accord avec lui, je pense qu’on est un ton au-dessus de l’autre 9a très exigeant du secteur, ‘Estado Critico’. Avis aux prochains répétiteurs…’

Il s’agit de la voie la plus dure enchaînée par Alizée en falaise et aussi de l’une des plus grosses performances féminines en escalade sportive !

La vidéo du belge Nico Favresse dans La Reina Mora

Nous essaierons de revenir prochainement avec Alizée sur cette performance histoire d’en savoir un peu plus…

Alizée dans La Reina Mora, 8c+/9a, Siurana

Photo de courtoisie de Francisco Taranto Jr / Foto Vertical

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.