ALPARC : les espaces protégés alpins réunis en association

Le Réseau Alpin des Espaces Protégés (ALPARC) s’est constitué le 18 janvier 2013 en association à Pralognan-la-Vanoise afin de renforcer la coopération transalpine et les projets d’envergure internationale.


ALPARC regroupe 34 organismes gestionnaires d’espaces protégés dans le périmètre de la Convention alpine et constitue ainsi la plus grande fédération d’espaces protégés des Alpes. Les pays signataires de ce traité international sont l’Allemagne, l’Autriche, la France, l’Italie, la Principauté du Liechtenstein, la Principauté de Monaco, la Slovénie et la Suisse. En France, les régions Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur ont confirmé leur engagement en faveur d’ALPARC afin de soutenir la coopération internationale de leurs espaces protégés.


ALPARC coopère depuis 1995 avec toutes les catégories d’espaces protégés de grande taille (parcs nationaux, régionaux et naturels, réserves de biosphère, réserves naturelles,…) pour contribuer à l’application de la Convention alpine par des actions concrètes. ALPARC réalise depuis de nombreuses années des projets et activités sur :



  • la préservation de la biodiversité et la mise en place d’un continuum écologique,
  • le développement régional et la qualité de vie dans les régions alpines,
  • l’éducation à l’environnement et la sensibilisation à la Montagne alpine.

L’assemblée constitutive d’ALPARC a élu son conseil d’administration qui se compose de gestionnaires d’espaces protégés de tous les pays alpins. ALPARC est représenté par ses présidents élus : Michael Vogel, directeur du Parc national de Berchtesgaden (Allemagne) ; Alain Brandeis, Directeur du Parc national du Mercantour (France) et Wolfgang Platter, Directeur du Parc national du Stelvio (Italie).


Site du Réseau Alpin des Espaces Protégés (ALPARC)

Laisser un commentaire

cinq × 2 =