Anselme Baud de retour du Népal : ‘C’est Hiroshima après la bombe…’


Le guide chamoniard Anselme Baud, ancien professeur à l’École nationale de ski et d’alpinisme (ENSA) et membre de l’Association Yves Pollet-Villard (qui forme des guides népalais), est arrivé samedi à Langtang.

Pour les trekkeurs et les alpinistes, Langtang -village au nord du Népal, entre Annapurna et Shishapangma- est un lieu unique où règne habituellement une grande quiétude. Du moins, avant le 25 avril dernier, le jour où la terre s’est réveillée au pays du Véda (“la connaissance”).

« Il ne reste rien du beau village de Langtang. Une centaine de belles maisons en pierre, trente lodges, une école, un monastère, les ponts, la fromagerie, l’ensemble des animaux… Tout a disparu. »

« Ang Norbu n’arrête pas de faire des rotations d’hélicoptère, pour apporter des tentes, des aliments, du matériel de premiers secours ; pour évacuer des blessés et des cadavres… », poursuit le guide.

En savoir plus….


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.