Appel à donation : nous voulons une vraie salle d’escalade en Bosnie-Herzégovine ! Pourquoi ?

L’escalade en Bosnie-Herzégovine s’est développée dernièrement mais pour des raisons économiques et autres n’a pas atteint un aussi grand nombre de pratiquants qu’ailleurs. Avec la guerre ce sport s’est plongé dans un sommeil de 11 ans, et jusqu’en 2001 aucune activité n’était pratiquée dans le nord de la Bosnie. Avec la construction du premier mur par notre club « Extreme Banja Luka », les conditions sont apparues pour continuer et développer l’escalade sportive.


Aujourd’hui l’escalade grandit en ex-Yougoslavie. On le sait bien depuis les années 90 en Croatie et Slovénie, suivies récemment par la Serbie et le Monténégro. De nouvelles falaises équipées apparaissent, de même que des salles d’escalade (Ljubljana, Zagreb, Split, Belgrade, Novi Sad) où les pratiquants peuvent découvrir l’activité et s’entraîner.



Les grimpeurs de Bosnie-Herzégovine rejoignent aujourd’hui ce mouvement mais le principal handicap est le manque d’une réelle salle, ce qui fait du pays le seul d’ex-Yougoslavie à ne pouvoir fournir un réel espace de rencontre, d’entraînement et d’émulation. Nous n’avons pour exemple actuellement à notre disposition qu’un petit mur et deux blocs, seulement trois fois par semaine et de 21.30 à 23.30, ce qui pose de gros problèmes pour l’accueil d’un jeune public.



Ainsi les usagers potentiels peuvent difficilement dépasser le stade de la découverte du fait de l’inadaptation des structures à des besoins grandissants. Nous voulons faire de la nouvelle salle un espace de partage d’expérience et de rassemblement des bonnes volontés, donnant sa chance à quiconque de s’impliquer et progresser. En dépit d’une grande motivation et de sites naturels de qualité, le développement de l’escalade est ralenti par ce manque d’unité, d’espace et de temps que procurerait la salle d’escalade.




Celle-ci constituerait également une nouvelle activité économique. Avec 250 000 habitants et un intérêt affiché pour les sports de pleine nature, Banja Luka (deuxième ville de B&H) constitue un important marché potentiel qui soutiendrait la durabilité d’un tel établissement.
Concrètement, grâce à votre participation, nous espérons :
– un lieu central pour tous les grimpeurs  disponible tout au long de la semaine, où obtenir et partager les informations
– une pratique étendue au jeune public, qui pourrait enfin découvrir et pratiquer
– un lieu pour organiser des compétitions
– la possibilité, pour chacun, de découvrir l’escalade dans un lieu attractif, encadré par des professionnels les menant vers l’autonomie



Le club « Extreme » est actuellement à la recherche de locaux et un lieu intéressant a déjà été visité. Nous possédons déjà une partie du matériel. Nous nous rapprochons donc de plus en plus de l’objectif, mais il nous manque toujours les fonds pour investir et rénover l’endroit, ainsi que pour financer les premières dépenses liés aux coûts fixes des premiers mois (loyer, chauffage, électricité). Il est en effet ici très difficile de trouver des investisseurs, du fait du manque général de fonds et de la nouveauté de l’activité. En dépit de la confiance et de la participation de la Municipalité, nous avons besoin de votre aide pour voir enfin aboutir notre projet. Le montant total nécessaire est estimé à 20 000 euros et nous avons pu jusqu’ici en réunir 5000 en matériel.




Nous nous engageons à étudier et satisfaire toute proposition de votre part en échange de votre participation. Il peut s’agir de dons par l’intermédiaire de notre site internet, de prêt, d’investissement, d’équipement, ou encore de prises.
Nous sommes convaincus que grâce à votre aide, petit à petit, nous pouvons atteindre notre objectif qui sera au bénéfice de l’ensemble de la communauté grimpante autant que pour la société locale. En participant à notre activité, aidez les Balkans à affirmer leur potentiel !


Pour faire un don, rendez-vous sur le site web du Club Extrême



 

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.