Après l’Annapurna, un fonds de solidarité pour Stéphane Benoist

L’association s’appelle « Retour à la montagne » et a été créée par ses amis professeurs à l’Ecole nationale de ski et d’alpinisme (Ensa), Marc Céreuil, Paul Robach, et le guide Damien Tomasi. A la mi-octobre, le Niçois Stéphane Benoist gravissait avec Yannick Graziani, de la compagnie des guides de Chamonix, la face sud de l’Annapurna par un itinéraire direct. Un authentique exploit en dix jours dont il devait ne pas revenir intact.

Stéphane a dû être amputé de ses orteils et de plusieurs phalanges. Pour lui, aujourd’hui, se pose la question du retour à son activité de guide et de pédagogue à l’Ensa, sachant que ses extrémités sont aussi ses outils de travail et qu’elles ont été amoindries.

C’est pour l’aider durant cette période d’adaptation à ce handicap et de cicatrisation que ce fonds de solidarité a été créé.

Lire l’article

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.