Ariege-Pyrénées : Sécurité et prévention: 48 secours en montagne pour le PGHM

Grosse activité estivale pour les treize militaires du Peloton de Gendarmerie de haute Montagne basé à Savignac les Ormeaux. Cet été l’activité montagne a une fois de plus attiré des milliers de touristes dans le département de l’Ariège mais cette année du fait d’un hiver plus rigoureux et de chutes de neige plus importantes des névés subsistent malgré des températures plus clémentes.

«Nous comptabilisons à ce jour 48 secours, soit deux par jours, nous sommes montés à cinq, sachant que le mois d’août est celui où l’on enregistre le plus d’activité, indique le capitaine Jean-Louis Hildenbrand, responsable du PGHM depuis le 1er août 2012. Ce sont principalement des accidents de randonnée, des entorses, des chutes, pas forcément liés à un mauvais équipement. A partir du mois de mai nous avons communiqué sur les risques de danger sur les itinéraires de randonnées, cela n’a pas empêché d’avoir malgré tout une quinzaine de glissades sur névés»
…//….

Quelques chiffres pour 2012-2013

75% des interventions sont réalisées par hélicoptère (avec une activité plus soutenue le week-end)

45% de ces secours concernent la randonnée, 20% le ski + raquettes, 6% l’alpinisme+escalade, 8% la chasse, la pêche ou les champignons, 9% divers sports et 12% d’autres interventions

La typologie des victimes: les activités de sports d’hiver concernent les jeunes (46% des victimes ont entre 15 à 25 ans) ; 61% des randonneurs ont plus de 40 ans et 74% des chasseurs ou ramasseurs de champignons ont plus de 40 ans.

En savoir plus…..

Secours et sécurité en montagne et escalade

Règles de pratique et consignes fédérales de sécurité pour l’escalade en site naturel, l’alpinisme, la randonnée, le ski-alpinisme, la raquette à neige, le canyonisme et toutes activités fédérales en pleine nature

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.