Ben Nevis : les leçons d’un accident

Avec 1344m d’altitude, le Ben Nevis est le point culminant des îles Britanniques.
Ne présentant pas une altitude remarquable et disposant d’une voie normale très facile, le massif est cependant le théatre de 6 à 7 morts par ans
 principalement dans le cercle des grimpeurs. Il convient donc de l’aborder avec une prudence toute particulière.
La montagne offre en effet de nombreuses lignes de mixte ‘écossais’ et des conditions météo parfois digne de la Patagonie.

Il y a deux jours, un dramatique accident est venu rallonger la liste des victimes. Un témoin français de l’accident nous fait part de son témoignage :

D’après un témoin direct de l’accident (mais avec les réserves qu’il convient d’observer), le drame s’est produit en 3ème ou 4ème longueur (de la voie Zero Gully). NDLR). Pour une raison indéterminée, le premier de cordée serait tombé sur son second après avoir arraché ses protections. Ensuite, tout s’est déroulé comme si le relais n’avait pas existé : les deux malheureux grimpeurs ont continué leur chute jusqu’au fond d’Observatory Gully. L’un des grimpeurs est mort sur le coup, le deuxième, très sérieusement atteint, a été évacué rapidement. A priori, il n’aurait pas survécu à ses blessures (info non confirmée).

Pour avoir grimpé dans Hadrian Wall et Point Five Gully dans les jours précédents, les conditions étaient loin d’être optimales sur cette face. Le redoux avait bien pourri la glace/neige, rendant l’assurage dans ces lignes assez problématique.
De plus Zero Gully est assez réputée pour offrir des relais très moyens dans les 3-4 premières longueurs.

La photo ci-jointe montre la ligne où s’est produite l’accident’

Informations complémentaires :
BBC

Herald Scotland

Daily Record

Laisser un commentaire

onze + deux =