Biodiversité – Vers une refonte des plans nationaux d’actions en faveur des espèces menacées : la montagne concernée

L’Agence française de la biodiversité et les Régions sont les moteurs de la refondation en 2014 des plans d’actions en faveur des espèces menacées, estime le CGEDD qui tire un bilan en demi-teinte du dispositif, lancé en 1996.

En septembre 2013, le ministère de l’Ecologie a missionné le Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD) pour évaluer et ‘améliorer’ le dispositif des plans nationaux d’actions en faveur des espèces menacées (PNA), lancé en 1996. Ces plans, coordonnés par les Dreal (Directions régionales de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement), sont déclinés à l’échelle régionale. Ils visent à définir les actions nécessaires à la conservation et à la restauration des espèces les plus menacées. Ces plans ont été renforcés suite au Grenelle Environnement pour répondre aux objectifs européens de bon état de conservation des habitats naturels et des espèces fixés par les directives ‘Oiseaux’ de 1979 et ‘Habitats’ de 1992.

….//…

Refondation et financement du dispositif

Ce sont autant de raisons qui ‘justifient une refondation de l’ensemble du dispositif, sachant que la poursuite d’actions volontaristes sur les espèces menacées reste pertinente’. Le CGEDD formule donc plusieurs propositions afin de ‘reconfigurer’ ces plans en 2014 : une nouvelle circulaire, publiée par la Direction de l’eau et de la biodiversité, est prévue cette année.

En savoir plus….

Ndr : Il s’agit d’une étape vers la financiarisation de l’environnement, notamment des espaces protégés. Sujet sur lequel nous aurons l’occasion de revenir.

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.