Bivouacs en neige, glace et paroi


ivouac! La décision était unanime. La voix de Felix retentissait en pleine nuit à la lumière des lampes frontales.
– Bon, on creuse?
– Moi je pense qu’on sera mieux adossés à la roche.
– Oui bon, d’accord, de toute façon la glace est trop dure.
Et après un bon moment, on s’installait dans ce qui allait être notre refuge pour la longue nuit froide qui nous attendait. On ne pouvait presque pas bouger. Le fait d’avoir les pieds et le bas des jambes dans les sacs à dos permettait de se rechauffer.
Lorenzo, part vite!
Au départ, l’idée était de dormir dans un petit bivouac en taule qui se trouve au sommet du Mont Kenya, mais un problème était survenu pendant l’escalade du Couloir del Diamante et avait changé le programme.

Au départ, l’idée était de dormir dans un petit bivouac en taule qui se trouve au sommet du Mont Kenya, mais un problème était survenu pendant l’escalade du Couloir del Diamante et avait changé le programme.
La nuit était tombée lorsque nous étions dans le col entre les deux sommets du Mont Kenya (Gate of the Mists Gap ou Puerta de la Brecha de la Nieblas) à 5,144 mètres d’altitude. Felix et moi étions montés en pleine nuit jusqu’au sommet afin de trouver – sans succès – le Bivouac d’urgence. Le lendemain, à la lumière du jour, nous nous rendions compte, qu’en fait le refuge se situait sous un bloc de pierre…

Le fait de descendre jusqu’au col afin d’y préparer le bivouac était certainement la meilleure décision que je pouvais prendre à ce moment là, Nous étions tous fatigués, et l’un de nous était blessé.

Lire l’article

,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.