Bon Mardion / Gachet : les locaux en tête de la Pierra Menta !

Début de la course, premier jour. Crédit : J. Chavy

Les vainqueurs arêchois William Bon Mardion et Xavier Gachet ont parcouru à un train d’enfer (2h 17mn 14s) un dénivelé positif de 2.400 mètres. L’organisation avait pronostiqué sur 40 minutes de plus ! Les seconds, les Italiens Michele Boscacci et Robert Antonioli, sont à seulement 17 secondes.

Kilian Jornet et Jakob Herrmann (Espagne / Allemagne) sont troisièmes à 1mn 11s des vainqueurs. Une fois n’est pas coutume, c’est Jakob Herrmann, très fort en descente, qui a du attendre Kilian Jornet pour passer la ligne d’arrivée avec lui.

Premier jour de course, dans la forêt. Crédit : J. Chavy

La bataille a été très rude entre les trois équipes de tête. Ils ont bouclé l’étape à un train d’enfer en un peu plus de 2 heures. « Nous étions au coude à coude jusqu’à la dernière descente, où nous avons réussi à creuser un peu l’écart » a déclaré William Bon Mardion peu après l’arrivée. Avec seulement 17 secondes d’avance pour les Français, la suite de la course promet une belle bagarre.

15e place de François d’Haenne

Surtout que la motivation derrière est intacte ! « Les Français ont fait une très belle course et ont une petite longueur d’avance. Mais cette édition, je vais tout faire pour la remporter ! Car je n’ai encore jamais gagné la Pierra Menta, j’ai été 4 fois à la 3e place » piaffe Michele Boscacci.

Les Italiens Eydallin et Lenzi empochent la quatrième place, à près de 5 mn des vainqueurs. A noter la belle 15e place des Français François d’Haenne et Alexis Traub, malgré une fixation cassée par ce dernier lors de la dernière descente.

Axelle Mollaret et Katia Tomatis en tête

Chez les femmes, le duo franco-italien Axelle Mollaret (une arêchoise également !) / Katia Tomatis, tout le temps en tête, remporte une incontestable victoire en 2h 47mn 15s. Elles ont dominé la course de bout en bout et devançant Laetitia Roux (France) et Emelie Forsberg (Suède) de 5 mn 40 s !

« Nous étions très en forme toutes les deux aujourd’hui. Nous avons commencé à avoir des crampes dans les jambes lors de la dernière descente, mais nous avons réussi à conforter notre avance. Cependant, il va falloir rester vigilantes ! » dit Axelle Mollaret.

Axelle et Katia courent pour la première fois ensemble sur cette course, mais avaient déjà formé un beau duo à la Mezzalama 2017, où elles avaient fini secondes…derrière Laetitia et Emelie !

Les Espagnoles Mireia Miro Varela et Marta Garcia Farres sont troisièmes. Un beau résultat pour Mireia, qui fut longtemps la coéquipière de Laetitia Roux. Elles ont remporté la Pierra Menta ensemble en 2011, 2013 et 2015.

Axelle Mollaret et Katia Tomatis ont d’ores et déjà pris une forte option sur le podium final. Mais Laetitia Roux et Emelie Forsberg n’ont pas dit leur dernier mot.

« Axelle et Katia ont creusé un bel écart, mais je suis très contente de notre course, même s’il faut que nous affinions sa gestion, Emelie et moi. Après un début de saison difficile, j’ai enfin retrouvé de bonnes sensations aujourd’hui » relate Laetitia Roux.

A noter qu’Arêches-Beaufort est en fête, avec trois « locaux » sur la plus haute marche du podium : William Bon Mardion, Xavier Gachet et Axelle Mollaret !

Le parcours de la journée

Après les chutes de neige de la veille et dans des conditions assez douces, la première étape s’est déroulée sous un soleil radieux. C’est pourquoi l’épreuve dans laquelle sont engagées 215 équipes (dont 18 duos féminins), s’est tenue sur un parcours de repli essentiellement en forêt, sécurité oblige !

Cette 33e édition a commencé à 7h30 ce matin avec un grand soleil bleu. Le parcours s’est déroulé en moyenne altitude avec plusieurs passages techniques en forêt, et dans une belle couche de neige fraiche (40 cm au sommet de l’étape).

Les concurrents ont commencé par une très longue montée de 1.150 m de dénivelé positif. Les meilleurs ont avalé en moins d’une heure ce premier obstacle pour atteindre le point culminant de l’étape, le Passage du Dard (2.300 m).

Le tracé les a ensuite menés à l’Epaule de la Légette et à la Pointe de la Grande Combe, proches du sommet des pistes du Planay, ce qui a permis aux spectateurs de venir les encourager.

Les coureurs ont terminé l’étape par une longue descente semée d’embûches, avec un tracé en forêt et neige très « trafollée ». Puis enfin une remontée vers l’arrivée, petite mais douloureuse pour tous après tant d’efforts.

L’étape du jour en chiffre

  • Départ : 7h 30
  • Altitude la plus basse : 1 170m
  • Altitude la plus haute : 2 300m
  • Dénivelé positif : + 2 395m
  • 197 équipes hommes et mixtes au départ
  • 18 équipes femmes au départ

Résultats

Chez les hommes, classement étape 1 et général provisoire

  1. W. Bon Mardion (FR) / X. Gachet (FR) – 2h17min14s
  2. M. Boscacci (IT) / R. Antonioli (IT) – 2h17min31s
  3. K. Jornet (ES) / H. Jakob (A) – 2h18min25s

Chez les femmes, classement étape 1 et général provisoire

  1. A. Mollaret (FR) / K. Tomatis (IT)- 2h47min15s
  2. E. Forsberg (SE) / L. Roux (FR) – 2h52min55s
  3. M. Miro Varela (ES) / M. Garcia Farres (ES) – 3h01min39s

Crédit photos : ©J.Chavy

Intégralité des résultats :www.pierramenta.com

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.