Changement climatique : L’Afrique veut sauver ses régions montagneuses

Dix pays du continent viennent de se réunir à Mbale en Ouganda, pour la préservation desdits écosystèmes.

La ville de Mbale au pied du Mont Elgon a abrité, du 16 au 18 novembre 2011 sous la houlette de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) et du Programme des Nations unies pour l’environnement (Pnue), une rencontre pour réfléchir sur le sort des régions montagneuses exposées au changement climatique. Pour les organisateurs, le lieu a été choisi à dessein. Et pour cause, la ville de Mbale, à cinq ou six heures de route de Kampala la capitale ougandaise, est une zone montagneuse. Et c’est en y conduisant experts et décideurs que la Fao et le Pnue ont appelé à la régulation du climat dans lesdits espaces un peu partout en Afrique. En effet, «si de nombreux pays africains subissent les conséquences du changement climatique, les zones montagneuses en sont les premiers indicateurs», ont constaté climatologues et géographes présents aux travaux.

En savoir plus….

Laisser un commentaire

18 + quatorze =