Cinéma suisse: la montagne comme valeur refuge

Enorme succès en Suisse alémanique, une nouvelle adaptation de «Heidi» débarque dans les salles romandes. Fidèle et plaisante, elle est une pierre de plus au solide édifice du film alpin que le cinéma suisse se bâtit depuis près d’un siècle.

Les deux grands succès 2015 du cinéma suisse se nomment Une cloche pour Ursli et Heidi. Avec respectivement près de 377 000 et 300 000 spectateurs dans les salles alémaniques, où ils sont encore en exploitation, ces deux films permettent aux productions nationales d’atteindre une part de marché honorable – sans être enthousiasmante – de 5,3% pour l’exercice écoulé. Leur point commun: ils sont tous deux adaptés de livres pour enfants ayant pour cadre les montagnes grisonnes. Tandis qu’Une cloche pour Ursli est un bref récit illustré publié par Selina Chönz en 1945, Heidi est ce classique qu’on ne présente plus, écrit par Johanna Spyri en 1880.

Lire l article

Laisser un commentaire

quinze − 6 =