Cinq éoliennes aux pieds du massif du Mézenc, c’est Beaubourg au milieu des champs !

L’éolien industriel génère de l’iniquité territoriale, c’est ce qu’affirme Yves Verilhac un écologiste, professionnel de la nature marqué notamment par 10 ans à la direction de la FRAPNA et la lutte contre le cloisonnement du Rhône par des barrages. Aujourd’hui, il demande un moratoire pour les projets éoliens.
…//…
C’est la pratique de ce dossier qui m’a ouvert les yeux. Très vite nous avons vu les limites des soit disant « vertus » de cette industrie. Et comme tout le monde nous avons dit, grâce à un schéma de développement éolien, que nous étions favorables mais qu’il serait préférable d’ériger ces machines encombrantes de 120 mètres de haut… en limite ou mieux à l’extérieur du Parc, chez les voisins.
…//….
Au contraire et c’est bien ce que je leur reproche, ils signent la mort de la campagne ! Cinq éoliennes aux pieds du massif du Mézenc, c’est Beaubourg au milieu des champs ! Sur les grands plateaux bocagers agricoles du Massif Central, on vient poser là des mats de 120 m de haut qui occasionnent mouvement, bruit et pollution lumineuse. Finis les ciels étoilés ! C’est un viol du territoire. Certains n’ont pas d’autre argument que « oui, mais c’est beau »…..


En savoir plus….

Laisser un commentaire

16 − seize =