Climat – COP21 – Le scandale absolu à Paris

Le 29 novembre dernier, nous avions déjà dénoncé ce scandale de transport de plusieurs tonnes de glace à Paris.

COP21 à Paris : le climat ne se porte pas si mal, la preuve !

Après la débauche de véhicule de certaines délégations et la qualité de certains partenaires de la COP 21, principaux pollueurs de la planète, c’est au tour du Ministère de la culture français de nous exposer ses incohérences.

Avec un communiqué de presse que nous reproduisons ci-dessous, ce ministère, forcément vertueux pour sauver la planète, nous crédite de quelques photos objet du scandale.

Pendant ce temps, des associations prétendument protectrices de la nature, notamment la montagne, organise des conférences et tentent de nous faire des leçons de morale pour faire de la montagne autrement en utilisant des transports en commun qui restent à inventer dans de nombreuses vallées.

A chacun d’apprécier le niveau de crédit de tous ces discours tout en constatant que nos glaciers de montagne se fondent et que la neige tarde à venir.

————–

Communiqué du Ministère de la Culture et de la Communication du 4 décembre 2015

Ice Watch, les blocs de glace d’Olafur Eliasson installés au Panthéon. Alors que se déroule actuellement la COP21 à Paris, douze énormes blocs de glace venus du Groenland ont été installés en cercle devant le Panthéon. ‘Ice Watch’, l’œuvre écologique de l’artiste islandais Olafur Elliasson, symbolise l’urgence de la lutte contre le réchauffement climatique.

Reportage lors de l’installation des ‘icebergs’ éphémères sur la place des Grands Hommes à découvrir sur Culturebox : bit.ly/1XG164g

Douze énormes blocs de glace venus du Groenland ont été installés en cercle dans la nuit du jeudi 3 décembre 2015 place du Panthéon à Paris pour former une horloge (Ice Watch) symbolisant l’urgence de la lutte contre le réchauffement climatique. Cette installation, vouée à disparaître en quelques jours, est l’œuvre de l’artiste dano-islandais Olafur Eliasson assisté du géologue Minik Rosing.

Ces blocs – 80 tonnes au total – doivent fondre pendant la durée de la COP21, censée se terminer le 11 décembre, selon le projet d’Olafur Eliasson, artiste dano-islandais très concerné par la question climatique et la fonte de la banquise. ‘Je pense qu’il faut vraiment toucher la glace, l’écouter et la regarder. Si l’on comprend ce qui se passe, on est plus enclins à comprendre ce dont ils parlent à la conférence’, assure Olafur Eliasson.


Installation Ice Watch d’Olafur Eliasson

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.