Communiqué : l’appel de l’Alternative FFME, par Claude Chemelle

En treize ans de présidence du Comité départemental du Rhône et en huit ans de présidence du Comité régional Rhône-Alpes, j’ai parfaitement intégré que le développement de l’escalade passait par la création et la rénovation des SAE, des murs d’escalade. Nous y avons investi beaucoup d’énergie, de temps. Nous avons acquis de nouvelles compétences et les résultats sont au rendez-vous. Le comité régional a vu ses effectifs passer de 9 000 licenciés en 2001 à 17 000 aujourd’hui. Nous avons aussi beaucoup œuvré pour le développement de la compétition et en innovant pour ne pas se limiter à l’élite : vétérans, régional B, coupes départementales, trophée poussin benjamin (TPB)…
J’ai vu aussi progressivement les attentes des pratiquants se modifier, j’ai découvert leurs parcours sans référence à la montagne en général. J’ai par ailleurs pu observer la montée en puissance (en nombre et en niveau) des très jeunes grimpeurs. Ce développement que nous voulons poursuivre n’aurait pas de sens sans une intégration dans un projet global, dans une stratégie qui ambitionne la promotion de valeurs éducatives. Nous (bénévoles et salariés) avons également consacré beaucoup de temps et de plaisir à emmener ces jeunes et moins jeunes en falaise, en montagne, en canyon…Et c’est à cet instant que notre engagement prend tout son sens.
Nous respectons toutes les formes de pratique, toutes les passions, si la porte d’entrée dans l’univers de la verticalité est aujourd’hui la SAE, il faut que cette porte soit ouverte sur la pleine nature, sur la montagne et sur les valeurs fortes historiquement portées par les anciens qui ont tracé la route, libre à chacun de franchir le seuil ou pas. Nous avons la chance à la FFME d’explorer un terrain de jeu immense où les seules limites sont celles que l’on se fixe. On peut choisir librement l’exclusivité ou la multi activité le loisir ou la compétition,.
C’est la raison pour laquelle nous, la liste Montagne et escalade pour tous, l’alternative portée par le ressenti et l’inquiétude d’une part très importante des pratiquants voulons graver dans le granit fédéral la notion d’« équilibre ». La course au développement, telle qu’elle a été conduite ces dernières années, nous emmène sur la piste de la gymnastique verticale en gommant nos références et nos valeurs, en prenant le risque de casser la dynamique propre à ce sport.
C’est pourquoi, nous avons décidé d’agir en construisant le projet d’une liste : « Montagne et Escalade pour tous : l’Alternative » pour les élections du conseil d’administration de la FFME. Au-delà des équilibres que nous revendiquons entre la place de la SAE et celle de la pleine nature, entre les différentes activités de la fédération, ou encore entre la compétition et le loisir, nous souhaitons pour la FFME de demain plus de décentralisation et de transparence.
Un projet nous tient particulièrement à cœur également : sortir la FFME de son incompréhensible isolement actuel ! Il faut dialoguer, se rapprocher, partager avec tous les autres acteurs du milieu de l’escalade et de la montagne.
Montagne et escalade pour tous : l’alternative est un appel au changement, lancé par des femmes et d’hommes issus d’une part de la diversité fédérale : loisir, compétition, ski alpinisme, escalade, canyon…d’autre part d’une grande diversité territoriale et enfin de la diversité générationnelle mais surtout réuni indéfectiblement autour de la passion et de la tolérance.

Claude CHEMELLE pour la liste Montagne et escalade pour tous l’Alternative

Les dernières propositions dévoilées par la liste

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.