Concilier pratiques sportives en eaux vives et respect de l’environnement

Dans le cadre de ses projets de préservation des espaces naturels en eaux vives, Mountain Wilderness accueille depuis le mois de février un nouveau stagiaire, Vincent Martin, dans le cadre de sa formation Master I « Techniques Sciences et Décisions » à Sciences Po Grenoble, sous la tutelle de Carmen Grasmick.

Les espaces naturels d’eau vive, ruisseaux, torrents, rivières, sont une composante forte, essentielle, du paysage montagnard. De tous temps, les cours d’eau ont contribué au développement économique et social des vallées. Ils sont recherchés par les pratiquants et visiteurs comme source d’aventure, de contemplation, de bonheur et d’équilibre. Ils sont aussi reconnus par la loi sur l’eau comme des réservoirs de biodiversité.

Mountain Wilderness cherche à rassembler l’ensemble des acteurs, ceux concernés par la pratique des sports en eaux vives et ceux concernés par la gestion des cours d’eau et de la biodiversité, afin de contribuer de manière concerté à une meilleure prise en compte des enjeux environnementaux.

Vous êtes pratiquants de sports d’eaux vives, vous souhaitez contribuer à préserver votre terrain de jeu ? Oeuvrer pour la sensibilisation du public à la fragilité des milieux que la nature nous offre ?
Alors, si vous êtes intéressés pour vous impliquer autour de cette thématique, nous vous invitons à les contacter.
Par courriel : vm@mountainwilderness.fr

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.