Conférence internationale à Grenoble

Unanimité des Etats et Régions de l’Arc alpin pour lancer une stratégie de l’Union européenne pour les Alpes

A Grenoble, le 18 octobre, sept Etats (France, Allemagne, Autriche, Italie, Slovénie, Suisse, Liechtenstein) et quinze Régions de l’espace alpin se sont réunis a? l’initiative du Ministre en charge des Affaires européennes, Thierry REPENTIN, pour signer une résolution politique commune afin de mettre en place une stratégie de l’Union européenne pour une macrorégion alpine, en présence des Ministres des Affaires européennes ou Ambassadeurs de tous les pays concernés, de la Ministre italienne des Affaires étrangères, Emma BONINO, et des Présidents et Vice-Présidents de toutes les régions de l’Arc alpin.

Depuis 2009, l’Union européenne a développé? des stratégies macro-re?gionales au profit de territoires représentant un ensemble géographique cohérent (mer Baltique, Danube, Arc atlantique). Ces stratégies doivent favoriser un développement harmonieux et de long terme des régions concernées et participer aux objectifs de croissance intelligente, durable et inclusive promus par l’Union européenne. Elles ont pour avantage de permettre une meilleure articulation entre les fonds européens et les financements nationaux et régionaux, au bénéfice de politiques transversales communes et de projets d’intérêt partagé a? mettre en œuvre dans l’espace alpin.

Cette stratégie pour l’espace alpin poussée par les Régions alpines, aura notamment pour objectifs de développer les infrastructures de transports, d’optimiser la gestion et la protection des ressources naturelles, de promouvoir l’économie et les solidarités en zones de montagne, ainsi que de favoriser les projets de coopération dans de nombreux domaines comme la coopération universitaire.

‘Nous souhaitons faire reconnaître l’importance d’un territoire atypique (les Alpes) au niveau de l’échelle européenne. Nous voulons montrer que de grands investissements peuvent être portés à plusieurs quand ils ne peuvent pas l’être tout seul’, a déclaré Thierry REPENTIN.

Au titre de la Région Provence Alpes Côte d’Azur, Joël GIRAUD, Vice-Président du Conseil régional, Député des Hautes-Alpes, et fervent défenseur de la cause alpine, a rappelé tout l’engagement de la Région et l’importance d’une telle démarche de coopération visant à apporter des réponses communes aux défis du massif alpin sur le plan économique, social et environnemental.

« Je crois que l’arc alpin est un atout incontournable pour l’Europe. C’est un ensemble économique cohérent et participant à l’économie globalisée, qui peut fonctionner en réseau et constitue un potentiel de croissance et d’emploi. Il joue un rôle pilote tout à fait indispensable pour développer un modèle efficace de croissance verte en Europe. » a souligné M. Joël GIRAUD qui préside par ailleurs la commission permanente du Comité de Massif des Alpes françaises et du Conseil National de la Montagne. Il a ensuite insisté sur la nécessité de se pencher, au-delà des grands corridors alpins, sur les maillons manquants du réseau ferroviaire en zones de montagne, un clin d’œil entre autres au projet de tunnel ferroviaire sous le Montgenèvre.

« Faisons aujourd’hui de cette stratégie un atout pour les Alpes, mais aussi, et surtout, un atout pour la construction d’une Europe fédérale. » a conclu Joël GIRAUD lors de son intervention.

La résolution politique commune désormais signée, les sept Etats alpins et les quinze Régions alpines présentes espèrent ensuite faire adopter leur projet lors du Conseil européen des Chefs d’Etat et de gouvernement de décembre prochain à Bruxelles.

Signature de la résolution politique par Joel Giraud aux côtés du Président de la

Région Rhône Alpes, Jean-Jack Queyranne

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.