COUPE DU MONDE D’ESCALADE DE CHONGQING

Pas de médaille française dans cette première étape asiatique du circuit international : Bassa MAWEM et Anouck JAUBERT resteront au pied du podium en vitesse et seul Jérémy BONDER disputait la finale en bloc (5e).

La vitesse

– Bassa MAWEM trébuche en demi-finale ! Un scénario tristement identique à la première étape canadienne du circuit de vitesse : le Français signe un début de compétition solide, mais glisse dans le dernier carré, opposé à un Qixin CHONG jusque là invaincu cette année. Alors que le Chinois confirmera sa domination en finale en s’imposant – sur ses terres – face à l’Ukrainien Danyil BOLDYREV, Bassa MAWEM ne parviendra pas cette fois à prendre le bronze dans la petite finale. Le Français chute et termine cette deuxième étape à la 4e place.

– Même résultat pour Anouck JAUBERT chez les femmes : la Française doit elle aussi se contenter de la 4e place, comme à Central Saanich, chutant dans la petite finale. La compétition a fini par consacrer Mariia KRASAVINA (RUS) devant la Polonaise Edyta ROPEK. Iuliia KAPLINA (RUS) termine à la 3e place, après avoir battu en qualifications son propre record du monde.

– Dernier Français en lice, Quentin NAMBOT a terminé son parcours en 1/8 de finale, s’adjugeant la 10e place du classement général.

Le bloc

Si tous les bloqueurs français présents à Chongqing passaient avec succès l’épreuve des qualifications, seul Jérémy BONDER a réussi à prendre un ticket pour la finale. Le Français réussira 2 tops et prendra la 5e place au général. Ce dernier round – sans Adam ONDRA éliminé en demi-finale – a particulièrement réussi au Canadien Sean MCCOLL : il s’impose avec 4 tops devant le Coréen Jongwon CHON et le Japonais Tsukuru HORI.

Chez les filles, la seule Française Mélissa LE NEVE n’intègre pas le top 6 qualificatif pour la finale et doit se contenter de la 8e place avec 2 tops réussis dans sa demi-finale. La compétition est dominée par l’incontournable Akiyo NOGUCHI (JPN) qui s’impose sur sa compatriote Miho NONAKA et sur la Britannique Shauna COXSEY.

Découvrir l’aricle sur le site de la FFME.

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.