Critiques: l’alpiniste Eun-Sun se défend

L’alpiniste sud-coréenne Oh Eun-Sun, qui affirme être la première femme à avoir gravi les 14 plus hauts sommets de plus de 8.000 mètres, s’est défendue aujourd’hui contre les critiques qui disent qu’elle a triché.
Oh Eun-Sun, 44 ans, est soupçonnée par certains experts et une de ses rivales, l’Espagnole Edurne Pasaban, de ne pas avoir vraiment atteint en mai 2009 le sommet du Kanchenjunga (8.586 m), troisième plus haute cime de la planète.

‘Je suis vraiment triste qu’on en soit arrivé là’, a déclaré à l’AFP l’alpiniste à son retour de sa dernière ascension, l’Annapurna, le 27 avril. ‘Je dispose de films vidéo pris par la Korean Broadcasting Services avec lesquels je peux prouver mon ascension du Kanchenjunga’.
‘Selon Pasaban, certains sherpas ont dit que je n’avait pas réussi l’ascension du Kanchenjunga. Mais aucun nom de sherpas n’a été cité. Pourquoi?’.

Une photo fournie par Oh Eun-Sun la montre debout sur un rocher dénudé sur le Kanchenjunga, mais les photos de l’équipe de Pasaban, qui était sur place au même moment, montrent qu’il y avait de la neige.

L’Espagnole Edurne Pasaban, 36 ans, avait déclaré ‘avoir des doutes depuis un an’ sur sa rivale sud-coréenne. ‘Le doute est venu lorsqu’elle a présenté des photos’ de son ascension, a expliqué Mme Pasaban. ‘La confirmation est venue cette année lorsqu’au camp de base de l’Annapurna, j’ai rencontré ses sherpas qui m’ont confirmé qu’ils n’étaient pas arrivés jusqu’au sommet.’

Pasaban a conquis l’Annapurna (8.091 m) le mois dernier. L’Espagnole s’apprête à s’élancer dans les prochains jours à l’assaut de son dernier sommet de plus de 8.000, le Shisha Pangma (8.027 m), au Tibet.
‘Quand je suis arrivée au sommet de l’Annapurna, c’était comme si le monde était à mes pieds’, a déclaré la Sud-Coréenne à l’AFP. ‘Je suis fatiguée de grimper. je veux juste rester à la maison maintenant pour quelques années’.

Mais son ascension du Kanchenjunga, et par conséquent sa réussite du grand chelem, sera contestée, selon Elizabeth Hawley, considérée comme une référence fiable en matière d’alpinisme dans l’Himalaya.
‘J’ai rencontre Oh Eun-Sun aujourd’hui (lundi) et elle m’a dit qu’elle avait des films vidéo prouvant son ascension du Kanchenjunga et qu’elle m’enverrait quelques photos’, a ajouté Elizabeth Hawley, qui gère à Katmandou une base de données recensant les exploits des alpinistes dans l’Himalaya.


Source

Laisser un commentaire

1 × 4 =