Dani Anold bat le record d’ascension de la face nord du Cervin.

Le tenant du record de vitesse de l’ascension de la face nord de l’Eiger bat également le record de vitesse d’Ueli Steck au Cervin! Cette semaine, le 22 avril 2015, le spécialiste de vitesse originaire du canton d’Uri, Dani Arnold, a gravi la voie Schmid de la face nord du Cervin en 1 heure 46 minutes, soit 10 minutes de moins que Steck en 2009.

Haute de 1100 m, la face nord du Cervin est l’une des trois grandes faces nord des Alpes avec celles de l’Eiger et des Grandes Jorasses. Les bons alpinistes gravissent généralement cette face mixte en 8 à 10 heures. Dani Arnold n’a eu besoin que d’une heure et 46 minutes! Il a gravi la voie classique de la face nord du Cervin (voie Schmid) en solo intégral, à la différence de Steck, qui, en 2009, avait emprunté une variante (variante de Pitelka) dans la partie supérieure.

Ce guide de montagne originaire du canton d’Uri est connu des alpinistes pour sa vitesse. Même en terrain difficile, Dani Arnold semble grimper sans le moindre effort, enchaînant les mouvements d’une manière incroyablement précise et efficace, comme s’il volait à l’assaut des montagnes. Dani commente sa toute dernière ascension dans les termes suivants: «Cela m’a donné du fil à retordre cette fois, ça n’a pas été une promenade de santé.»

Dani Arnold a démarré de la rimaye à exactement 8h34, à 3400 m d’altitude. Les conditions sont alors «relativement bonnes», même si elles ne sont pas optimales. De nombreux passages sont en glace vive et j’ai dû gravir la partie supérieure, normalement en neige, sur la roche», déclare-t-il. Et pourtant: lorsque Dani Arnold stoppe son chronomètre arrivé à la croix sommitale du Cervin, celui-ci affiche 1 heure 46 minutes.

Portrait de Dani Arnold:

Il commence à manier les piolets dès sa plus tendre enfance, rêvant alors de hautes montagnes et de son idole, Stephan Siegrist. Dani s’essaye pour la première fois à l’escalade sur glace sur le torrent gelé à côté de la maison familiale. Il grimpe alors de jour comme de nuit, sans la moindre expérience, équipé de vieux piolets classiques. Et bien entendu sans corde ni système d’assurage.

Ce guide du canton d’Uri aujourd’hui âgé de 31 ans découvre l’escalade à 14 ans. À peine quelques années plus tard, l’adolescent fait sa première ascension de la face nord de l’Eiger avec un groupe de collègues. Dani Arnold attire par la suite l’attention sur ses performances lors de son ascension en solo de la légendaire arête ouest des Salbitschijen, en Uri, et ses 36 longueurs en une heure et demie. Il réussit également la première ascension hivernale du Torre Egger, en Patagonie, avec Stephan Siegrist et Thomas Senf.
Dani Arnold se forge une vaste notoriété publique avec son record de vitesse dans la face nord de l’Eiger, qu’il gravit en 2h28, soit près de 20 minutes de moins que son prédécesseur Ueli Steck.

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.