Dans les Hautes-Pyrénées, Virginie sauve le vautour qui voulait manger le poulain

L’oiseau s’est pris dans des fils de fer barbelés sur les hauteurs de Labastide.


Le poulain a eu chaud. Né depuis quelques heures seulement, il a bien failli être dévoré par des vautours affamés. C’est vrai que ces derniers sont victimes de l’interdiction des charniers à ciel ouvert et donc en manque de nourriture. Cela explique sa présence sur les hauteurs de Labastide, plus précisément au quartier de Sorde, en bordure de la départementale et à proximité de la ferme d’Yves Crouau. On imagine la surprise de cet agriculteur de constater, à une centaine de mètres de son domicile, la visite diurne de huit de ces vautours s’apprêtant à faire pitance de son poulain, qui découvrait les joies de l’existence en se prélassant sur une verte prairie.


En savoir plus….


Laisser un commentaire

12 − 6 =