Dans les Vosges, brebis égorgées : peur du loup

La peur du loup s’est installée dans les Vosges où 24 brebis ont été égorgées depuis une semaine près du petit village de montagne de Ventron, même si les autorités préfèrent évoquer l’hypothèse d’un prédateur canin. Aucune trace de loup n’a été détectée dans les Vosges depuis plus de 80 ans, si ce n’est un cadavre découvert en janvier 1995.

Mais depuis le 7 avril, l’inquiétude a saisi le village. Depuis une semaine, au rythme d’une attaque tous les deux jours, 24 brebis ont été tuées par morsure à la gorge, une dizaine ont été blessées et plus de vingt ont disparu, terrorisées par le prédateur nocturne.

Face au phénomène, qualifié d »extrêmement rare’ par la gendarmerie, les agents de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) des Vosges, aidés par leurs collègues spécialistes du loup, scrutent le terrain pour récolter des indices.

En savoir plus….

Laisser un commentaire

10 + 7 =