Demi-tour au Dhaulagiri pour Graziani et Wagnon

Décidément les expéditions françaises d’envergure jouent de malchance avec les conditions cet automne au Népal. Après les militaires du GMHM, confrontés à la sécheresse de la face sud de l’Annapurna, et le renoncement des quatre guides haut-alpins et chamoniards dans la voie sud-ouest du Nangpai Gossum II (7296 mètres) pour les mêmes raisons, l’aventure s’est arrêtée ce lundi au Dhaulagiri pour le Niçois Yannick Graziani, guide à Chamonix, et Patrick Wagnon, glaciologue grenoblois, basé à Katmandou.

La cordée projetait de gravir en technique alpine le pilier sud-ouest de ce géant (8167m). Hier matin, leurs amis recevaient le message suivant du premier : ‘A 200m du plateau…ç’est frustrant. Il est tombé 30cm de neige hier après-midi, on s’est protégés des avalanches comme on a pu. Nuit terrible à 7000m. On redescend’, témoignait Graziani. La déception était grande mais la prudence a guidé leurs pas. Les deux hommes n’étaient qu’à 200m de la sortie des difficultés du pilier et du grand plateau (7400m) qui rejoint le sommet.

Lire l’article sur le dauphine.com

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.