Dernière nouvelles du Yeti

Cela faisait un moment que l’on avait plus entendu parlé de l’abominable homme des neige, ou Yeti de son petit nom.
On pouvait penser que l’animal avait définitivement rejoint la catégorie mythe au même titre que le Dahu, le Sasquatch, l’almasty ou encore notre tendre Nessie.
Mais voilà, des traces de Yeti ont été vues de nouveau dans l’Himalaya en octobre 2008 selon le journal britannique, Daily Mail (sans doute en baisse de tirage) qui rapporta qu’une équipe d’explorateurs japonais découvrit dans l’Himalaya des empreintes de pas assimilées à l’abominable homme des neiges.
Plus d’infos

Mais surtout «L’abominable homme des neiges» se trouve en terre suisse. Enfin, sa dépouille. Le 22 juin prochain, l’hôtel des ventes de Genève présentera aux enchères la peau d’un ours bleu du Tibet, longtemps prise pour celle du fameux yéti. Estimée entre 2000 et 3000 francs, cette fourrure (qui est brune, et pas couleur ciel) est auréolée d’une histoire magique, qui aurait plu au célèbre journaliste Tintin.
Plus d’infos

L’abominable disparition du Yéti au Bouthan
Yéti a fait pendant des siècles la fierté et le ciment de la société du Bhoutan mais avec l’ouverture du petit royaume himalayen au reste du monde, les jeunes ne considèrent plus l’abominable homme des neiges que comme un aimable mythe.
‘La créature a toujours été dehors et elle y est toujours’, assure pourtant Sonam Dorji, 77 ans. Assis par terre dans sa petite maison du village de Signyar, le vieil homme se réchauffe les mains près du four à bois, qui emplit la pièce du parfum du pin. ‘Si vous suivez les anciennes pistes, même aujourd’hui, vous avez de bonnes chances de le rencontrer’, lâche-t-il.
Lire l’article

Nous ne saurions trop vous conseiller le livre de Messner ‘Yeti, du mythe à la réalité‘. Mal écrit, il propose cependant une bonne analyse de ce qui a pu générer la légende

Laisser un commentaire

vingt + trois =