Des Calanques et des hommes, les news de début d’année

?Pour le Parc National des Calanques, l’année a commencé avec, le 14 janvier, l’élection du premier Président de son Conseil d’Administration, en l’occurrence une Présidente, puisque Danielle Milon, Maire de Cassis, a été élue.
L’Association ne peut que se réjouir du résultat de cette élection. Elle est une première garantie dans l’approche d’une gestion globale du Parc, d’un équilibre géographique des pouvoirs au sein du Conseil d’Administration. Mme. Milon a prouvé son engagement solide et honnête. Elle se bat pour le Parc depuis le début et avec conviction.
Femme d’écoute et de dialogue, nous espérons avoir en sa personne un interlocuteur attentif, comme elle l’a déjà prouvé par le passé sur différents dossiers comme celui des Zones de Réserve Intégrale, pour lequel elle s’est battue à nos côtés contre l’absurdité de cette décision unilatérale du GIP. Nous sommes d’autant plus confiants dans le résultat de cette élection qu’il donne naissance à une équipe dont nous partagerons vraisemblablement la vision.

Depuis quelques mois, et en particulier lors de la nomination des membres du Conseil, nous avons eu la mauvaise surprise de nous rendre compte que certains membres avaient été nommés alors même qu’ils n’étaient pas candidats, et inversement pour certains qui l’étaient…. Nous avons nettement senti un glissement, une tentative de prise en main des instances du Parc par Marseille, et en particulier par certains groupes de pression avec des ambitions politiques liées à la ville elle-même, bien loin des considérations environnementales relatives à la création d’un Parc National.

L’élection de Mme Milon (dans la mesure ou de réelles possibilités lui seront conférées) rééquilibre les forces au sein de ce Parc périurbain qui comprend plusieurs villes, ce qui ne peut être que bénéfique pour la gestion du site, en particulier quand on a parmi ces villes un « ogre » comme Marseille. Mme. Milon avait reçu le soutien de M. Gaudin maire de Marseille, de M. Caselli Président de MPM, preuve s’il en faut de la nécessaire « décentration » de la gestion du Parc, souhaitable et bénéfique, loin des affaires
phocéo-marseillaises.
La prochaine étape, et le premier travail qui attend cette nouvelle équipe autour de Mme Milon, sera la nomination du Directeur du Parc National. Nous pensons qu’elle aura à cœur de nommer une personne dans la lignée de sa vision, à l’écoute de tous les protagonistes, des pratiquants du Parc, dans un esprit de dialogue et de concertation, afin de faire du Parc National des Calanques un site à la hauteur de ses richesses, dans le respect de tous, et avant tout du site lui-même.
Le chemin sera encore long et difficile. La pression de groupes d’intérêts particuliers de toutes sortes est et restera forte dans cette période charnière de mise en place du Parc. Si nous plaçons de grands espoirs dans cette première équipe, nous resterons? très vigilants et défendrons sans faillir notre vision du Parc, afin de continuer dans la mesure du possible à apporter notre aide à la
construction de cet ambitieux projet collectif.

Le Parc National des Calanques c’est maintenant !


Association « Des Calanques et des Hommes »

Laisser un commentaire

13 + 16 =