Des français à Bishop

Une équipe de français parmi lesquels Alizée Dufraisse, Melissa Le Névé et Guillaume Glairon-Mondet (membres de l’équipe de France de bloc) sont partis une dizaine de jours sur le site californien de Bishop, un des Eldorado du bloc US. Voici leur compte-rendu.



Arrivés à Los Angeles, on saute dans le camping car qu’on a loué pour 6 personnes. Un peu à l’étroit quand même, ça promet pour 10 jours ! Direction Bishop, où on se réveille le matin dans le village de Buttermilks, excités comme des puces à cause du décalage horaire et une envie de grimper ENORME ! Nous sommes entourés d’un paysage magnifique, l’espace parsemé de parfaites boules de granite: le paradis. Malheureusement à notre sortie du camping car, la neige commence a tomber…et ne s’arrêtera que 6 jours plus tard ! Malédiction.



Optimistes mais un peu perdus, nous rencontrons une grimpeuse locale qui nous invite directement et très gentiment chez elle. Café, gâteaux, sympathie hors norme, nous nous sentons un peu gênés. L’accueil des gens est extraordinaire là bas, une bonne bouteille de vin sera une récompense de taille! Après quelques coups de téléphones à ses amis grimpeurs pour essayer de nous trouver une solution, elle nous annonce que nous assistons à la plus grosse tempête des 15 dernières années, et nous conseille d’aller visiter San Francisco (à 12h de camping car, mais les distances ne leur font pas peur) ! Pas question, nous, grimpeurs français nous voulons profiter de ce paradis que l’on n’a pas tous les jours à portée de main…




Alors commença l’opération commando, jour après jour, nous découvrions les spots sous la neige, essayons tant bien que mal les quelques passages secs, mais déjà très beaux et agréables a grimper: même pour ca cela valait le déplacement ! A la mi séjour, arrivée du beau temps et des bonnes conditions a Happy Boulder, site de roches volcaniques très sculpté avec beaucoup de trous. Les croix commencent à tomber 2 : 7C pour les filles et 2 8A pour Guigui.



Et le lendemain même pas fatigué, on en redemande : du beau temps, du beau rocher on ne gaspillera pas un jour ! Direction Buttermilks, boules de granite aux formes parfaites de 15m de haut, 40cm de neige (qui rend l’endroit encore plus magique) dur dur pour atteindre les blocs puisque nous avons ‘planté’ le camping car, mais immédiatement un chasseur (et oui !) est venu a notre rescousse ! 7C+ pour les filles quand même.



Les jours suivants s’enchainent avec des croix qui tombent et le beau temps qui persiste. Un petit tour aux sources d’eaux chaudes en plein air pour nous redonner de l’énergie. Les derniers jours approchent et tous les doigts ne sont pas encore troués: ceux de Guigui restent intacts jusqu’à la dernière heure puisqu’il réalise une de ces journées dont lui seul à la secret : trois 8A+ dans la journée !



 Le retour à la réalité est difficile, avec les 9h de décalage horaire, mais nous rapportons des souvenirs que tout grimpeur devrait voir une fois dans sa vie… Un grand merci à SNAP et PETZL pour leur aide.



 

ad NCV

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/6f7a26ffab24db51e03c89870151ed91/kairn/wp-content/themes/Newspaper_kairn/includes/wp_booster/td_block.php on line 353

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.