Deux nouvelles voies dans le massif du Mont-Blanc : Gabarrou et Deniel tracent leurs chemins du cœur

Il est coutumier du fait. Depuis bientôt 40 ans qu’il enchaîne les premières (une centaine dans le massif du Mont-Blanc), Patrick Gabarrou a pris la jolie habitude de baptiser son nouveau chemin du nom de ceux qui manquent au milieu de la montagne, à son paysage du cœur, aux infortunés de la vie ou tout simplement à ceux qu’il aime. Le guide de Saint-Sigismond, alerte quinquagénaire toujours exalté par l’altitude, a désormais pour partenaire de cordée le jeune Simon Deniel, un Breton, Chamoniard d’adoption, pisteur aux Saisies.
Et au terme d’une saison hivernale perturbée, la cordée est parvenue à réaliser deux belles signatures. Le mercredi 28 avril, les deux hommes venaient à bout d’une voie centrale dans la face nord ouest de la calotte de Rochefort, à près de 4 000 m d’altitude. L’itinéraire de 400 m a été intitulé ‘Tom’, à la mémoire du jeune aspirant guide Thomas Emonet, de Verchaix, disparu cet hiver au couloir Jaeger, sous le mont Blanc du Tacul. « Un secteur sauvage retiré, très beau, comme il les aimait », explique Gabarrou


Lire l’article

ad NCV

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.