Droit de réponse de Tony Sbalbi sur Direct’ Cimes 51, la revue de la FFME

« Je tiens à réagir à l’affirmation de Laetitia Roux dans son ITW dans le dernier Direct Cimes: « Aujourd’hui personne ne vit du ski-alpinisme en France, sauf Tony Sbalbi ». Je ne vis pas du ski-alpinisme. Malheureusement à ce jour aucun athlète français ne peut prétendre à vivre de ce sport encore trop confidentiel. Je suis toute fois très reconnaissant envers l’institution militaire (Armée de Terre et le GMHM de Chamonix) qui me permettent d’exercer mon Métier, tout en pratiquant ma passion à haut niveau. »

Tony Sbalby

Source : FFME

Laisser un commentaire

15 − 4 =