Du Wimax en montagne dans les Hautes-Pyrénées

Dans les Hautes-Pyrénées, Axione est engagé sur vingt-deux ans pour un montant de 126 millions d’euros. Ce contrat englobe le financement, la construction et l’exploitation technique et commerciale d’une infrastructure haut débit pour le conseil général. L’objectif est de couvrir 100 % de la population et les 474 communes hautes-pyrénéennes en haut-débit à 2 Mbit/s. Cette infrastructure, qui devra être déployée dans un délai de vingt et un mois, s’appuiera sur un réseau de collecte en fibre optique de 350 kilomètres, complété par un réseau radio doté de 58 stations Wimax (comprenant l’aménagement de 49 points hauts), destiné notamment aux zones de montagne. 


 


En technologie Wimax, une antenne de réception ainsi qu’un modem ad hoc doivent être installés chez les clients desservis par les antennes relais. Le débit réel est inversement proportionnel à la distance entre ces deux points ; il est aussi sensible à la présence d’obstacles (arbres, collines, etc…) sur ce  lien radio. Le Wimax, qui n’a pas trouvé de marché solvable via les licences régionales délivrées en 2006 aux opérateurs comme Bolloré Télécom, est aujourd’hui cantonné en France dans un rôle de technologie hertzienne pour la desserte haut débit des zones blanches, mal desservies en liens fixes ADSL.


 


Source

Laisser un commentaire

trois × trois =