Ecologie et Environnement à Fontainebleau : Doit-on autoriser les courses de VTT dans les Trois Pignons ?

Fontainebleau n’est pas en montagne mais le nom évoque toujours le sanctuaire de l’escalade parisienne sur site naturel. Surtout lorsqu’il s’agit des « Trois Pignons ». C’est aussi un lieu de randonnée que nous ne pouvons pas ignorer. De ce fait, et en raison de l’histoire de l’escalade qui s’y rattache, nous restons attentif à tout ce qui s’y passe, ne serait-ce que pour information.


La tribune libre des sites de Fontainebleau vient de publier un article sous le titre : « Doit-on autoriser les courses de VTT dans les Trois Pignons ? »  Sans oublier que le VTT est aussi une pratique de loisir et de compétition en montagne, nous invitons nos lecteurs à la réflexion…..


« Le WE dernier avait lieu une des célèbres courses VTT traversant la forêt de Fontainebleau et des Trois Pignons : ‘La Milliacoise’. Bien entendu, les organisateurs d’une telle manifestation ne pouvaient se passer d’un agrément ONF mais, comme pour les autres manifestations sportives du genre, elle fait débat et soulève quelques questions quant à l’autorisation des courses dans notre massif. Plus généralement, si la pratique du VTT nous semble avoir une grande légitimité à Bleau, il est impératif, pour la sauvegarde des sites, que les pratiquants et organisateurs montrent plus de respect pour la nature, les autres usagers et participent activement à l’entretien des sentiers, la lutte contre l’érosion ou les opérations de ramassage des déchets ».


La problématique environnementale existe à l’occasion de toutes activités humaines. Doit-on pour autant ne rien faire ? Nettoyer à l’issue d’une compétition tout en invitant au civisme ? Le pire étant probablement les étapes du Tour de France en montagne et le comportement des coureurs eux-mêmes…. La dégradation des chemins par les vélos ? Certaines organisations écologistes se plaignent bien du passage des troupeaux transhumants dégradant les chemins  alors que les chemins ont été faits pour eux depuis des millénaires et non pour les randonneurs. La question est peut-être : « Est-ce le VTT qui détériore ou est-ce les chemins qui sont inadaptés aux activités humaines d’aujourd’hui ? »


A lire avec photos et vidéo


Louis Dollo


Photo : Descente de la Milliacoise de Novembre 2012 (Robert Courtiau)

Laisser un commentaire

5 − un =